Les réflexes du passé et des démons intérieurs

Ici on parle de la transition vers le paléo, des écarts, des rechutes, de l'entourage... bref, tout ce qui peut poser problème dans la tête, ou autour de soi.

Les réflexes du passé et des démons intérieurs

Message par Superkikim » Lun Oct 19, 2015 1:53 pm

Voilà trois mois que je travaille en mission temporaire avec un très bon salaire. Cette mission finit demain. Dès mercredi, je suis de nouveau parti pour une période de chômage avec un revenu représentant 38% de ce que j'ai eu chaque mois pendant cette mission. L'écart est énorme. Mais rassurez-vous, y a une explication logique que je garderai pour moi là-derrière, et ce revenu me permet de survivre sans perdre ma maison. C'est déjà ça.

Je sais, je suis convaincu que je vais retrouver bientôt une nouvelle mission, également bien payée. Donc, il n'y a pas de problème.

J'ai commencé paléo le 20 août. Il y a donc deux mois. Le cœur et l'âme légers, gonflé à bloc, et avec beaucoup de succès.

Seulement voilà: Mes tripes, mon juge et ma victime intérieurs, tout ce petit monde me joue des tours ! Chape de plombs sur les épaules, moral dans les chaussettes comme si j'allais à échafaud, et l'angoisse de laisser tomber paléo.

Il faut dire que par le passé, mes problèmes de poids étaient beaucoup liés à ces éléments: juge/victime, confiance en soi, et récemment, période de chômage (avant cette mission).

Bref. Envie de partager cette angoisse qui me taraude un peu. Il va être impératif pour moi de ne pas me laisser aller durant cette période d'inactivité. L'encadrer d'activité: Mettre en place des rituels: méditation, fitness, randonnée. Placer autour de ça la recherche de missions.

C'est dans ces moments-là que je réalise à quel point je suis vite déprimé pour des raisons obscures liées à mon passé. Ma raison sait que tout va bien se passer, que c'est transitoire, et que ce n'est pas un drame. Mes tripes et mes démons me tirent vers le bas, et me poussent à abandonner ce que j'ai mis en place pour me respecter, prendre soin de moi.

Moments difficiles. La bouffe représente tellement plus que juste un moyen de se sustenter... l'aspect psychologique est énorme... Je me demande comment le vivaient les homos du paléolithique :|
Superkikim
 
Message(s) : 102
Inscription : Ven Août 21, 2015 2:10 pm

Re: Les réflexes du passé et des démons intérieurs

Message par Didier » Mar Oct 20, 2015 7:50 am

Au regard de leurs conditions de vie par rapport aux nôtres, il serait délirant de prétendre que les hommes du paléo avaient de la chance !...
Cela dit, ils ne risquaient pas de connaître ce type de rapport avec la nourriture qui était à cette époque ce qu'elle aurait toujours dû être : un moyen de vivre et de survivre ! Car ça n'est finalement que bien plus tard, avec l’avènement du sucre, que la bouffe a acquis ce statut de plaisir jouant sur toutes les gammes : plaisir des bons comme des mauvais moments, accompagnant les succès mais palliant aussi les échecs... Bref avec le sucre, on est passé d'une dimension purement physiologique à une dimension psychologique, jusqu'à ce que, petit à petit, cette seconde prenne suffisamment le pas pour qu'on en oublie progressivement la première ! Et surtout, l'homme du paléo n'était pas susceptible d'être tenté à chaque coin de rue par une cochonnerie encore pire que la précédente !...
Donc non, à notre époque se nourrir sainement ne coule pas (plus !) de source et nécessite des efforts et une vigilance de tous les instants ! Mais quand on a pris conscience de tout ça c'est possible. Et pour le coup, il est évident que tu as conscience des conséquences délétères d'uen mauvaise alimentation et que les pseudos réconforts que t'apportent un craquage sucré sont finalement très éphémères et laissent vite la place à ce sentiment de culpabilité qui, pour le coup, n'a rien de réconfortant ! Aussi, dans la mesure où tu as les réponses aux questions et que tu sembles avoir déjà largement analysé les ressorts psychologiques "à la con" qui se cachent derrière la pseudo bouffe-réconfort, je pense que tu vas tenir le cap jusqu'au retour d'une nouvelle stabilité professionnelle - en tout cas c'est tout ce que je te souhaite ! N'hésite pas à donner des nouvelles ! ;)
Didier
 
Message(s) : 998
Inscription : Mar Oct 28, 2014 8:40 am
Localisation : Nord

Re: Les réflexes du passé et des démons intérieurs

Message par CécileD » Mer Oct 21, 2015 6:07 am

Cela dit, je pense que les hommes du paléo devaient aussi être obsédés par la bouffe, dans le sens où tous les jours il fallait aller en trouver pour survivre. D'où d'ailleurs les célèbres peintures dans les célèbres grottes qui célèbrent... de futurs repas !!!
Bon courage superkikim, j'espère que c'est "le petit ange" qui prendra le dessus et non pas "le petit démon"...
Viens vider ton sac comme tu le fais, ça fait toujours du bien...
CécileD
 
Message(s) : 657
Inscription : Mar Oct 28, 2014 10:26 am


Retour vers A l'aide !

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invité(s)

cron