Philosophie sur le modèle Paléo

Ce qui ne rentre pas ailleurs

Philosophie sur le modèle Paléo

Message par Rootsman » Sam Sep 05, 2015 4:42 pm

Bonjour à tous,
Comme bon nombres d'entre nous aujourd'hui j'ai été confronté à une personne curieuse de connaître et comprendre non-seulement mon alimentation mais aussi le mode de vie vers lequel j'essaye de tendre à savoir le modèle Paléo.
Comme Mark Sisson j'ai avancé l'argument que je mangeais et essayais de vivre en accord avec mon patrimoine génétique afin de l'exploiter au mieux.
La réponse que mon ami m'a faite m'a un peu surpris et je n'ai su quoi répondre. Je me tourne dont vers vous pour avoir votre avis.
Sa réponse fut:
"OK c'est bien beau de vivre en accord avec ses gènes en leurs "envoyant" les bonn'es stimulations mais si tous les êtres vivants faisaient comme toi l'évolution s'arrêterait nette. Le propre de celle-ci et de tous les êtres vivants est bien là capacité à s'adapter à son environnement. En temps normal comme Darwin l'explique c'est bien les gènes qui s'adaptent au mode de vie et à l'environnement et toi tu te force à vivre en accord avec eux plutôt que de les bousculer pour évoluer. C'est un peu egoiste pour l'espèce Humaine non?"
Voilà pour la première fois un argument auquel je n'ai pas s répondre.
Qu'en pensez-vous? Allons nous contre l'évolution ? Sommes-nous egoiste ?
Rootsman
 
Message(s) : 21
Inscription : Lun Août 24, 2015 9:35 am
Localisation : France

Re: Philosophie sur le modèle Paléo

Message par CécileD » Lun Sep 07, 2015 6:23 am

C'est l'alimentation paléo qui a fait de nous ce que nous sommes (cerveau développé, marche debout etc). Depuis le néolithique, le cerveau a diminué, sont apparues toutes sortes de maladies telles que obésité, diabète, maladies cardiovasculaires, sans compter les caries, Alzheimer, Parkinson etc. Entre l'impact des céréales et des polluants, mon coeur balance.
Alors si l'évolution c'est de se suicider à petit feu, de vivre plus longtemps mais en mauvaise santé (et vas-y les médocs, les toubibs et les hopitaux), alors moi je dis non !!!! Si c'est bouffer de l'aluminium, des pesticides, des animaux gorgés d'antibios et qui n'ont jamais vu la lumière du jour alors je dis non !!!! Vers quoi va-t-on ? Ce n'est pas l'évolution ça, c'est de la dégénérescence...
CécileD
 
Message(s) : 657
Inscription : Mar Oct 28, 2014 10:26 am

Re: Philosophie sur le modèle Paléo

Message par brolychan » Lun Sep 07, 2015 12:04 pm

et bien je dirais que l'alimentation paléo est basé sur un environnement qu on trouvait naturellement il y a 10 000 ans et qu'aujourd hui elle est basé sur du marchandising et le lobby agroalimentaire donc aucunement une évolution de l'espece mais plutôt une recherche d augmentation des profits: exemple: huile de palme ou comment arriver à faire d'une huile industrielle une huile culinaire.
Si dans dix ans, les industriels ont le feu vert pour mettre 1% de plastique dans la bouffe, est ce que ce sera une évolution de l'espece.
Concernant les céréales, ils ont été créé et produits intensément car la nourriture devenait plus accessible, et plus abondante que la cueuillette sauvage ou encore produire des legumes.
maintenant c'est une question de gros sous, comme le sucre ou els produits laitiers de vache, ce sont des lobbys.
brolychan
 
Message(s) : 1205
Inscription : Mar Oct 28, 2014 11:58 am
Localisation : pagny le chateau

Re: Philosophie sur le modèle Paléo

Message par Quentin » Mer Sep 09, 2015 9:07 am

En ce qui me concerne je vois deux erreurs dans la réponse de ton ami.
- La première est l'échelle du temps. Alors oui tous les êtres vivants évoluent et effectivement l'environnement se charge ensuite de la sélection. Mais les changements à l'échelle de la nature se font extrêmement lentement. Aussi les modifications brutales de l'environnement correspondent à des phases d'extinctions rapides des espèces ces dernières ne pouvant s'adapter que très lentement (comme la disparition des dinosaures). Alors peut être qu'un jour nous pourrons consommer céréales, légumineuses et produits laitiers sans aucun problème mais pas avant non pas dizaines de milliers d'années mais des centaines de milliers d'années.
- Le deuxième point est que chaque espèce, bien qu'elle évolue, n'a qu'un certaine degré de liberté d'évolution. Ainsi un lion ne deviendra jamais un ruminant, ses gènes se sont bien trop éloigné de ceux du gnou par exemple pour qu'il puisse un jour les rejoindre (et si un jour cela devrait arriver ce ne serait plus un lion..) Cette capacité limitée à modifier ses gènes se traduit par une espérance de vie des espèces qu'on estime autour de 6 millions d'années (ce qui signifie que théoriquement l'espèces humaines est à la moitié de sa vie). Les espèces aussi naissent, évoluent et meurent un jour.
Quentin
 
Message(s) : 87
Inscription : Lun Mai 18, 2015 5:44 pm
Localisation : Gers

Re: Philosophie sur le modèle Paléo

Message par brolychan » Mer Sep 09, 2015 9:33 am

de toute facon, tant que l homme pensera que tout tourne autour de lui, on n'avancera pas.
Il faut comprendre que nous sommes qu'une espece vivante comme une autre et comme les autres il y a eu la naissance et il y'aura l extinction.
Le seul pouvoir que nous avons par rapport aux autres especes, c'est que nous pouvons blesser et tuer celle qui nous procure la vie.
En fait on est le cancer de la terre et non les sauveurs comme certains pensent l'être.
Je ne suis pas croyants même pas athée, mais on ne m'enlevera pas l'idée que créer la race humain est la plus grosse connerie de l'histoire de l univers.
L'humanité ca ne rapporte rien à part à elle-même, comme un virus en fait.
brolychan
 
Message(s) : 1205
Inscription : Mar Oct 28, 2014 11:58 am
Localisation : pagny le chateau

Re: Philosophie sur le modèle Paléo

Message par Rootsman » Mer Sep 09, 2015 10:02 am

Quentin, tout à fait d'accord avec toi. Je n'avais pas pris en compte ce genre d'arguments concernant les limites de l’adaptation et de la modification des gènes. Ton approche sur la présence éphémère des espèces m’était aussi complètement étrangère mais je la trouve très intéressante aurais tu des bouquins, articles, blog pour approfondir ce sujet?

Brolychan: même si dans le fond je suis d’accord avec toi sur le fait qu'on ne vit pas complètement en harmonie avec toute la biodiversité qui nous entoure, je trouve que tu y vas un peu fort en disant qu'on est "un virus" et "une connerie".
Nous sommes comme toute autre espèce sur Terre, désireuse d’évoluer et nous multiplier, là ou ça part un peu en vrille c'est que l'on a réussi à maîtriser les chaines alimentaires et la médecine ce qui fait que nous pouvons nous affranchir de pas mal d'obstacles de la sélection naturelle et c'est ce qui effectivement peut faire penser à la multiplication d'un virus qui colonise et détruit sont porteur. Dans ce cas on parle plutôt de parasite. Mais j'ai du mal à me résoudre à associer l’espèce humaine au parasite.
Rootsman
 
Message(s) : 21
Inscription : Lun Août 24, 2015 9:35 am
Localisation : France

Re: Philosophie sur le modèle Paléo

Message par brolychan » Jeu Sep 10, 2015 8:45 am

oui c'est vrai j y vais un peu fort mais je suis souvent a faire des extremes :)
Après le tout c'est de l admettre, ca ne changera rien mais au moins on ne sera pas surpris quand le ciel nous tombera sur la tete :)
C'est comme de nos jours on parle d' évolution, de l age d'or
Pourtant j ai lu que l age d or était vers 1000 av jc, depuis nous sommes en déclin
ce qui n'est pas faux, rien n'a été créé à part dans la medecine mais les bases sont toujours les memes depuis 3000 ans
beaucoup considere la société depuis 75 ans comme la periode de declin de l empire romain qui a plus ou moins detruit cet empire.
surconsommation, sur-assistanat, on s'éloigne de plus en plus de nos origines.
C'est comme si un tigre était élévé comme un yorkshire sous regime vegetarien.
brolychan
 
Message(s) : 1205
Inscription : Mar Oct 28, 2014 11:58 am
Localisation : pagny le chateau

Re: Philosophie sur le modèle Paléo

Message par borninRouffignac » Jeu Sep 10, 2015 10:02 am

Effectivement c'est le revers de la médaille, l'intelligence ou plus concrètement la technologie permet à l'homme de s'affranchir de la pression de sélection qui s'exerçait sur son espèce naguère. C'est là qu'est le vrai problème. En même temps,ce constat ne doit pas, selon moi, nous amener à blâmer le progrès. Encore une fois c'est plus l'utilisation qui en est fait qui reste discutable. Pour autant, l'espèce continue d'évoluer et l'expression des gènes se trouve très rapidement modulée en fonction de nos interactions avec notre environnement (au sens anglo-saxon du terme). L'épigénétique, à savoir l'ensemble des mécanismes de modifications de l'expression des gènes hors modification "en dur" du génome, est la clé de ces modulations (transmissibles à la descendance).
borninRouffignac
 
Message(s) : 38
Inscription : Ven Juin 19, 2015 11:38 am

Re: Philosophie sur le modèle Paléo

Message par Quentin » Ven Sep 11, 2015 3:47 pm

En ce qui concerne la durée de vie des espèces je ne peux malheureusement pas te faire partager mes sources puisque ce que j'en sais remonte à un cours d'épidémiologie que j'ai eu en première année de médecine. Je crois qu'il te faut chercher dans le champ de la biologie évolutive si tu souhaites avoir plus d'information.

Enfin je crois qu'aujourd'hui nombreuses sont les personnes qui emploient les termes de "gène", "d'expression génique", "d'évolution" et de "sélection naturelle" sans trop savoir à quoi cela correspond. Aussi sur ce sujet je conseillerai aux personnes intéressées de lire "L'alimentation où la troisième médecine" du Dr Seignalet où l'auteur consacre toute une partie de son livre à expliquer ce qu'est un gène et comment il est "lu" afin d'assurer nos fonctions cellulaires.
Quentin
 
Message(s) : 87
Inscription : Lun Mai 18, 2015 5:44 pm
Localisation : Gers

Re: Philosophie sur le modèle Paléo

Message par borninRouffignac » Sam Sep 12, 2015 12:19 pm

C'est vrai, il en va de même avec la vision "Walt Disney" du paléolithique, et de la préhistoire en général, distillée par la plupart des auteurs de la sphère paléo. Même les moins discutables comme Sisson ont écrit des trucs susceptibles de fendre en deux n'importe quel paléoanthropologue. Pour ceux qui s'intéressent vraiment au sujet, un bouquin de Pascal Picq, "Au commencement était l'homme", peut constituer une introduction vulgarisée excellente sur l'origine de l'homme et l'évolution.
borninRouffignac
 
Message(s) : 38
Inscription : Ven Juin 19, 2015 11:38 am

Suivant

Retour vers Divers

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité

cron